59 rue principale 67140 HEILIGENSTEIN

Le petit catéchisme de Martin LUTHER

LES DIX COMMANDEMENTS

LE PREMIER COMMANDEMENT 

Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face 

Quel est le sens de ces paroles ? 

Nous devons craindre et aimer Dieu par-dessus toute chose et mettre en lui seul notre entière confiance. 

LE DEUXIÈME COMMANDEMENT 

Tu ne prendras pas le nom de l'Éternel ton Dieu en vain

 Quel est le sens de ces paroles ?

 Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas profaner son nom par jurements, blasphèmes, sortilèges, mensonges, hypocrisie, mais de le prononcer avec respect, de l'invoquer dans tous nos besoins, l'adorer, le bénir et lui rendre grâces. 

LE TROISIÈME COMMANDEMENT

 Souviens-toi du jour du repos pour le sanctifier

Quel est le sens de ces paroles ?

 Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne point mépriser sa Parole et la prédication, mais d'avoir pour sa Parole un saint respect et de prendre plaisir à l'entendre et à l'étudier. 

LE QUATRIÈME COMMANDEMENT 

Honore ton père et ta mère, afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.

 Quel est le sens de ces paroles ? 

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne point mépriser ou irriter nos parents et nos supérieurs, mais de les honorer, de les servir, de leur obéir avec amour et respect

LE CINQUIÈME COMMANDEMENT

 Tu ne tueras point

 Quel est le sens de ces paroles ? 

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne point porter atteinte à la vie ou à la santé de notre prochain, mais de le secourir dans le péril et dans le besoin.

 LE SIXIÈME COMMANDEMENT 

Tu ne commettras point d'adultère 

Quel est le sens de ces paroles ?

 Nous devons craindre et aimer Dieu, afin d'être chastes et purs dans nos pensées, dans nos paroles et dans nos actions, et de nous aimer et nous honorer dans le mariage. 

LE SEPTIÈME COMMANDEMENT 

Tu ne déroberas point 

Quel est le sens de ces paroles ? 

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas prendre ou nous approprier par des voies injustes les biens de notre prochain, mais de l'aider à conserver ce qu'il possède et à augmenter son bien-être. 

LE HUITIÈME COMMANDEMENT 

Tu ne diras point de faux témoignage contre ton prochain 

Quel est le sens de ces paroles ? 

Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas mentir à notre prochain, ni de le trahir, calomnier ou diffamer, mais de l'excuser, de dire du bien de lui et de juger charitablement sa conduite. 

LE NEUVIÈME COMMANDEMENT 

Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain 

Quel est le sens de ces paroles ?

 Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas désirer l'héritage ou la maison de notre prochain, ni de chercher à les obtenir par ruse, par fraude ou avec une apparence de droit, mais de mettre tous nos soins à lui en assurer la possession.

 LE DIXIÈME COMMANDEMENT 

Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur ni sa servante ni son bétail ni aucune autre chose qui soit à ton prochain

 Quel est le sens de ces paroles ?

 Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne pas détourner ou enlever la femme, les serviteurs ou le bétail de notre prochain, mais de les exhorter ou les obliger à demeurer avec lui et à s'acquitter fidèlement de leurs devoirs.

 CONCLUSION DES DIX COMMANDEMENTS 

Quelle est la déclaration de Dieu relativement à ces commandements ? 

Je suis l'Éternel ton Dieu, le Dieu fort et jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants, jusqu'en la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements. 

Quel est le sens de ces paroles ? 

Dieu menace de ses châtiments tous ceux qui désobéissent à ses commandements. C'est pourquoi nous devons craindre sa colère et ne pas violer sa Loi. D'autre part, il promet sa grâce et sa bénédiction à tous ceux qui observent ces commandements. Aussi, nous devons l'aimer, nous confier en lui et faire de bon coeur tout ce qu'il nous ordonne. 

LA PRIÈRE

LE NOTRE PÈRE

L'INVOCATION 

Notre père qui es aux cieux,

Quel est le sens de ces paroles ? 

Dieu nous convie à croire qu'il est vraiment notre Père et que nous sommes vraiment ses enfants, afin qu'avec une confiance d'enfant nous lui adressions nos prières comme à notre Père bien-aimé. 


LA PREMIÈRE DEMANDE

Que ton nom soit sanctifié,

 Quel est le sens de ces paroles ? 

Le nom de Dieu est saint par lui-même, mais nous demandons qu'il soit aussi sanctifié parmi nous. 
Il faut que la Parole de Dieu soit enseignée fidèlement, dans toute sa pureté, et que nous vivions saintement, comme des enfants de Dieu. Que notre Père céleste nous accorde cette grâce ! Mais quiconque enseigne ou vit autrement, déshonore parmi nous le nom de Dieu. Que notre Père céleste nous en préserve ! 


LA DEUXIÈME DEMANDE 

Que ton règne vienne,

Quel est le sens de ces paroles ?

 Le règne de Dieu s'établit de lui-même dans le monde sans le secours de nos prières, mais nous demandons qu'il s'établisse aussi en nous. 
Il faut que le Père céleste nous donne son Saint-Esprit, pour que nous croyions par sa grâce à sa Parole, et que nous vivions saintement dans le temps et dans l'éternité. 

LA TROISIÈME DEMANDE

Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Quel est le sens de ces paroles ? 

La bonne et miséricordieuse volonté de Dieu s'accomplit dans le monde sans le secours de nos prières; mais nous demandons qu'elle s'accomplisse aussi parmi nous. 
Il faut que Dieu arrête et brise tout mauvais dessein et toute mauvaise volonté qui nous empêchent de sanctifier son nom et qui s'opposent à la venue de son règne, telle que la volonté du diable, du monde et de notre chair; qu'il nous affermisse et nous maintienne fermement dans sa Parole et dans la vraie foi jusqu'à la fin de notre vie, car c'est là sa bonne et miséricordieuse volonté.

 LA QUATRIÈME DEMANDE

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Quel est le sens de ces paroles ? 

Dieu donne chaque jour du pain à tous les hommes, même aux méchants, sans le secours de nos prières, mais nous demandons qu'il nous fasse reconnaître ce bienfait, afin que nous le recevions avec actions de grâces.

Qu'est-ce que le pain de chaque jour ? 

La nourriture, le vêtement, la demeure, le champ, le bétail, le gain de chaque jour, une famille pieuse, de bons maîtres et des serviteurs honnêtes, un bon gouvernement, des saisons favorables, la paix, l'ordre, la santé, l'honneur, des amis fidèles, de bons voisins, et en général toutes les choses nécessaires à l'entretien de cette vie. 

LA CINQUIÈME DEMANDE

Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Quel est le sens de ces paroles ? 

Nous prions notre Père céleste qu'il ne regarde pas nos péchés et qu'il ne repousse pas nos demandes à cause d'eux, car nous sommes indignes de ses bienfaits et ne pouvons les mériter. Nous le supplions de nous les accorder par grâce, puisque nous péchons tous les jours et ne méritons que des châtiments. C'est pourquoi, à notre tour, nous pardonnerons de tout notre coeur et nous ferons du bien à ceux qui nous offensent.

LA SIXIÈME DEMANDE

Et ne nous soumets pas à la tentation,

Quel est le sens de ces paroles ?

Dieu ne tente personne, mais nous lui demandons de nous garder et de nous défendre de peur que le diable, le monde et notre chair ne nous entraînent, par leurs mensonges et par leurs séductions, à l'incrédulité, au désespoir ou à quelqu'autre scandale ou vice. Et si les tentations nous pressent, nous le prions de nous en faire sortir victorieux.

 LA SEPTIÈME DEMANDE

Mais délivre-nous du mal.

Quel est le sens de ces paroles ?

 Nous résumons en ces mots toutes les demandes que nous adressons à notre Père céleste, pour qu'il nous délivre de tous les maux qui peuvent nous atteindre dans nos corps et dans nos âmes, dans nos biens et dans notre honneur ; et qu'enfin, à notre heure dernière, il nous accorde une mort bienheureuse, en nous faisant passer de cette vallée de misère dans son ciel. 

LA CONCLUSION

Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire aux siècles des siècles. Amen.

Quel est le sens de ces paroles ? 

"Amen" exprime la certitude que le Père céleste prend plaisir à notre prière et l'exauce, car lui-même nous a commandé de prier ainsi et promis de nous exaucer. 

"Amen" signifie donc :"Oui, il en sera ainsi".